Temp-éré

traces

reflets

 reflets

Cette page, de mots écris par d’autres, ces mots qu’avant je punaisais dans « ma salle de philo Bunuellienne » racontent aussi d’autres heurts ; mais des mots sans auteur nommé, parce qu’on sait bien que le mot n’est pas le même selon celui qui le prononce selon celui qui l’entend

Ces mots, courts, sont déjà passés sur le tableau où je les note en premier pour les garder sous les yeux chaque jour et voir combien de temps ils résisteront, qu’y ajouter, ou qu’en faire,
c’est aussi pourquoi il sont là, devant les autres, en brouillon

Et puis, parce qu’aussi, « tout a déjà été dit »,
alors, te laisser un plus grand choix d’interprétation . . .

. . . puisque le mot dit ne m’appartient plus

des dits :

Il malmène le langage de tous les jours, mais c’est pour le rendre apte à laisser transparaître la complexité infinie des choses et nous y plonger

ceux du moment :

S’il est probable que les humains se comprennent plus complètement entre eux, le contraste avec les autres animaux n’est pas assez tranché pour que des extraterrestres choisissent automatiquement la « Théorie de l’esprit » comme marqueur principal de notre spécificité

La liberté a pour condition l’influence, parce qu’elle ne peut être rien d’autre que son appropriation
La liberté n’est que l’appropriation de ce qui s’impose

il n’y a pas de relation sans manipulation

Dans un contexte culturel où l’on accorde à la souffrance une fonction de rédemption, il est logique d’attribuer la cause de cette souffrance à une faute

L’arme la plus efficace des dictatures, c’est le conformisme

La culture est l’individuation par le collectif

Le changement est intrinsèquement l’existence de l’organisme

Un symptôme c’est le déguisement de quelque chose qui ne peut pas se dire autrement

La plupart des hommes d’aujourd’hui n’ont à traiter dans leurs taches quotidienne qu’avec des objets fabriqués, c’est à dire des objets que l’on peut fabriquer ; ils ont perdu l’habitude du contact avec le vivant et perdu le respect de ce que l’homme ne peut pas construire.

Je ne suis pas en même temps que moi-même. Je suis en perpétuel décalage avec ce moi présent, coincé entre un passé qui n’existe plus et un futur qui n’existe pas encore

Le seul critère de réussite d’une collectivité devrait être sa capacité à ne pas exclure, à faire sentir à chacun qu’il est le bienvenu, car tous ont besoin de lui.

Il est regrettable que l’humanité moderne soit si peu attentive aux symbioses et si obnubilée par la sélection.

ceux d’avant :

Je est un autre

Si les humains voulaient que leurs problèmes soient résolus, s’ils voulaient du bonheur auquel ils disent aspirer, il y a belle lurette que le message nous serait arrivé ; ça se saurait. S’ils n’en veulent pas, c’est qu’ils ne peuvent supporter les liens qui les dépassent et dont ils n’ont pas l’initiative.

Une manifestation différenciée n’est pas le résultat d’une construction, d’une addition de parties, mais, tout au contraire, de la différenciation d’un tout.

On ne peut pas reconnaitre une étoile quand elle apparaît seule, par une fente entre deux nuages

Que vais-je faire de ce qu’on a fait de moi ?

Chaque être vivant est un système résultat d’un devenir historique

Comment vivre en sachant que nous ne sommes que de simples formes de vie jetées au beau milieu d’un univers indifférent, sans but déterminé à l’avance ?

Je rêvais d’un travail sans travail

pour vivre chaque instant

J’ai besoin de toi parce qu’il n’y a qu’à toi que je peux dire que je suis un homme seul

On voudrait revenir à la page où l’on naît mais la page où l’on meurt est déjà sous nos doigts

Chaque homme devrait très tôt choisir entre lire et écrire

Le pouvoir des dieux est assis sur la négation de la vie

Il est étonnant qu’une religion adopte pour symbole sacré un instrument de torture et d’exécution, souvent porté autour du cou

Si Jésus avait été tué il y a vingt ans, ce n’est pas une croix que porteraient à leur cou les enfants des écoles catholiques, mais une petite chaise électrique

(en France on peut remplacer chaise électrique par guillotine)

Le miracle est une infraction aux lois de la nature

Le savoir-vivre est la somme des interdits qui jalonnent la vie d’un être civilisé

Il y aura toujours des fous

et des cons pour les suivre

et des sages pour ne rien faire

Quand une personne souffre d’une illusion, on appelle cela la folie. Quand beaucoup de gens souffrent d’une illusion, on appelle cela la religion.

La nostalgie, du passé occupe une place laissée vide par l’avenir

Un arbre prodigieux s’élevait dans un pays aride, chargé de fruits merveilleux. Mais la moitié de ces fruits était empoisonnée . . . des deux branches ouvertes en haut du tronc, l’une portait la vie, l’autre la mort. Et on ne savait laquelle nourrissait et laquelle tuait.

Un jour de grande famine, un vieil homme se risqua à goûter un fruit. Il fit le bon choix et resta en vie. Tous à sa suite se rassasièrent. Puis ils coupèrent la branche maudite.

Le lendemain, les fruits comestibles étaient tombés et pourrissaient déjà. Le feuillage s’étiolait et l’écorce avait noirci. Tronqué de sa moitié, l’arbre était mort

Ce qui me gêne dans les enfants, ce sont les parents …
je me gêne moi-même parfois, d’ailleurs !

Ma vie personnelle m’occupe pas mal aussi

Si je dois être une brique dans l’édifice de la société
alors je me retirerais pour que tout s’écroule

Ne suffit-il pas de voir qu’un jardin est beau,

sans qu’il faille aussi croire

à la présence de fées au fond de ce jardin ?

Nous devons respecter la religion de l’autre, mais seulement dans le sens et dans la mesure où nous respectons sa théorie que son épouse est belle et ses enfants sont intelligents

Quand une personne souffre d’une illusion, on appelle cela la folie. Quand beaucoup de gens souffrent d’une illusion, on appelle cela la religion

Les roues sont totalement inutiles en pleine nature

Que les plantes soient versatiles, oui je le crois ; du moins est-ce ainsi que nous interprétons les conséquences de nos erreurs

Il était temps que je connaisse le tambour
j’allais perdre mon temps et ma jeunesse à faire l’amour

Dieu et la patrie sont une équipe imbattable ; ils battent tous les records pour l’oppression et l’effusion de sang

Comment Dieu choisit-il les prières qu’il n’exhaussera pas ?

Le cerveau est sculpté par le milieu

On peut dire que la fonction première et principale de la locomotion consiste à pouvoir se soustraire à une situation dangereuse

L’homme n’est véritablement homme que quand il joue

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver

Tous les êtres circulent les uns dans les autres

Celui qui donne reçoit dans le fait de donner

Je ne donnerais qu’à ceux qui veulent recevoir

Face à toute cette nature qui m’entourait et m’émouvait, avec cette nature, je pouvais devenir un peu sauvage, rustre, frustre, mais pas méchante ; privée de cette nature, je pourrais devenir plus sociale, jusqu’au meurtre

. . . mon corps dont je ne peux dire exactement qu’il se meut, puisqu’il est toujours à la même distance de moi ;
la parenté s’étend aux autres, qui m’apparaissent comme autres corps, et s’étend à ces animaux que je comprends comme variantes de ma corporéité