grain

de : la magie artistique de l’oeuvre naturelle   en cause : grêlon de 6-7 cm de diamètres     conséquences : dômes des gîtes   (plus deux arbres tombés (charme fastigié et érable argenté, 20-25 cm de diamètre, les deux à « écorce incluse ») mais ça c’est plus habituel et pas vraiment de dégâts dus à la chute sur l’ensemble, les sous-bois sont devenus plus clairs par toutes ces brindilles de bout de branches, et feuilles, tombées aussi « pointe » d’albizia pas besoin d’échelle aujourd’hui pour faire un herbier)

6 Commentaires

  • Michel
    5 juillet 2018 - 17 h 31 min | Permalien

    J’espère que les gîtes n’ont pas trop souffert en dehors des dômes;
    A priori, vous et l’arboretum ne vous en sortez pas mal 😉 Content de ça.
    Bises,

    Michel

  • 5 juillet 2018 - 22 h 22 min | Permalien

    « A priori, vous et l’arboretum ne vous en sortez pas mal »

    « jusque là tout va bien »
    mais « ça c’était avant »
    en voulant recharger la tronçonneuse, vers 19h, buté dans la poubelle . . . et réveiller des guêpes ! ; une piqûre au poignet, une au nez, 4-5 sur la tête (et l’épaisseur de cheveux diminuant avec l’âge…) ; bon, ça chauffe encore mais ça va

    bizarre, des insectes sont en voie de disparition et cette année, c’est explosion de guêpes, mouches et moustiques
    bah, c’était prévu, il nous restera le pire 😉

    • Michel
      6 juillet 2018 - 0 h 16 min | Permalien

      Normalement, ça devrait s’arrêter; il finit par arriver que l’on ait un peu de chance 😉
      Bises

      Michel

  • 5 juillet 2018 - 23 h 04 min | Permalien

    Quels grêlons ! On peut dire que c’est une belle saloperie, au sens littéral du terme…
    Les guêpes, sans plus que les autres années (y a toujours un moment où on ne peut plus rentrer dans la « serre »), mais alors oui, une invasion de petites mouches et de moustiques. Les moustiques, c’est la flotte, mais les mouches ?…
    Sûr que les tiques et les mouches sont pas en voie de disparition… 😕
    Ça me rappelle la fois où B. avait passé (évidemment sans le faire exprès) la tondeuse sur un nid de bourdons dans la terre…

  • 11 juillet 2018 - 23 h 43 min | Permalien

    Voulant sans doute justifier, d’une part mon pseudo, et d’autre part l’adage selon lequel les emmerdes volent par escadrilles, j’ai effectué une modification sur le blog tellement calamiteuse que j’ai mis plusieurs jours à la réparer.
    Grêle + frelons + blog planté, beau trio.

    Le blog est à nouveau disponible, mais il me reste à présenter mes plus plates excuses à tout le CCV.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.