Archives de la catégorie: fêtes

fêtes

la fête en images

les 2 premières séries, par Marie Thérèse et André :

http://lechenevert.net/vues/index.php?/category/10/startcat-36

activités au fil du temps fêtes

20 ans

Le Collectif du Chêne Vert fête ses 20 ans

Arboretum du Chêne Vert Chabanais

1er Juin 2019

Le Collectif du Chêne Vert est né en 1999 à l’initiative d’internautes de toute la France et d’autres pays d’Europe qui échangeaient sur un forum de jardinage.

Après la tempête de Décembre 99, un groupe s’est constitué, s’est mobilisé, a offert des plantes pour compenser les pertes en végétaux de l’Arboretum. C’est donc une histoire de solidarité, d’amitié, de passion, la rencontre virtuelle puis réelle entre des individus et un lieu.

Le Collectif du Chêne Vert est devenu une association loi 1901 en 2004 .Ses buts sont le soutien, la protection, la pérennité, le développement de l’Arboretum dans son esprit originel. Après l’obtention du label CCVS (conservatoire des collections végétales spécialisées), en 2017, il a permis au site d’obtenir le label JBF (Jardins botaniques de France et des pays francophones).

Chaque année, le Collectif du Chêne Vert organise une journée d’animation sur des thèmes ayant trait à la botanique, aux écosystèmes et, plus largement, à l’environnement (conférences sur les plantes de Chine et du Japon, les serpents, le changement climatique, pesticides et biodiversité et réflexion autour de l’ouvrage de François Terrasson « La peur de la Nature »…).

Entre autres animations et visites guidées, l’artiste Loïs Low exposera ses dessins et Muriel Bernard ses patchworks. Magalie Villautreix vous présentera les plantes aromatiques et médicinales utiles au jardin, leurs propriétés et leur utilisation en cuisine ou cosmétique (infusions, pestos, confits, baumes pour le bien être de la peau…).

– Visites libres et guidées

– Exposition de dessins et patchworks

– Buffet exclusivement sur réservation avant le 25 Mai (10 €)

– 15h30 : les plantes utiles au jardin par Magalie Villautreix.

– Visite nocturne de l’arboretum (se munir d’une lampe de poche).

– Animation musicale avec le violoniste Jiri (Yiri) Kuba, confolentais d’origine tchèque

Renseignements :

T : 05 45 89 20 46

ccv@lechenevert.net

au fil du temps fêtes

Journées 2018

les Journées du Chêne-Vert

10-13 mai 2018

journées « portes ouvertes »

on commence à remplir le tableau ?!

CCV 2018

 

au fil du temps fêtes

Images fête 2017

celles de André, Carmelina, Marie-Thérèse, Pascal, sont déjà là : http://lechenevert.net/vues/index.php?/category/10

au fil du temps fêtes

Journées du Chêne-Vert 27-28 mai 2017

Les serpents : quand biologie, écologie et mythologie s’entrecroisent

Dans la plupart de nos sociétés, le serpent est généralement considéré, à tort, comme le symbole du mal (en fait il représente fondamentalement la connaissance et l’eau). De fait, c’est un animal persécuté. Pourtant, en France, chaque année on compte largement moins d’un décès lié aux morsures de vipères. Très peu de laboratoires effectuent des suivis de populations de serpents, le principal en France étant le CEBC. Les données collectées depuis vingt ans révèlent un déclin général. Dégringolade observée ailleurs en Europe et dans le monde. La première cause est la destruction et la pollution des habitats, notamment en raison d’un acharnement absurde contre les haies. A cela s’ajoutent les destructions accidentelles (e.g. sur la route) et volontaires. Résultat : les populations de serpents fondent comme neige et soleil. En connaissant la biologie et l’écologie des serpents il est possible de renverser la vapeur. Ce que nous avons fait avec succès près de la ville du Mans. L’éducation a un rôle crucial à jouer. Il faut remettre les enfants en contact avec la nature riche et spectaculaire, par exemple des milieux broussailleux. L’émotion lors du contact est le meilleur canal pour combattre les préjugés. Nos résultats très positifs montrent qu’il est possible de mettre en place des programmes d’éducation à l’environnement avec des espèces malaimées. Les serpents pourraient porter le symbole de ce type de changement de perspectives dont la biodiversité a réellement besoin. A ne protéger que les espèces qui ont déjà la faveur du public on tourne en rond, laissant de côté plus 99 % de la biodiversité, et on cultive l’idée selon laquelle certaines espèces méritent de vivre et les autres non. La notion dominante qui stipule que les espèces parapluies protègent les autres a en fait un champ d’application réduit au seul cas où elles sont présentes et aux habitats qui les concernent.

au fil du temps fêtes

affiche 2016

Affiche pour la fête de la 16éme journée du Chêne-Vert. Nous avons envisagé pour cette année 2016, que ce serait l’occasion de mettre en place officiellement les panneaux « Jardins Botaniques de France« . Nous avons pensé qu’un représentant de JBF serait intéressant à inviter afin de montrer le lien entre botanique et jardin. (le nom pour l’affiche sera corrigé lorsque le nom du conférencier sera connu) voilà, c’est fait, affiche corrigée par Clotilde

arboretum affiche 2

au fil du temps fêtes

Journées 2015

 

 

Cette année, les « Journées du Chêne-Vert » seront jumelées à :

– Journée internationale de la biodiversité

– Fête de la nature

– Découverte des Oasis Nature

fete 2015

au fil du temps fêtes

Mai 2015 : « L’arbre voyageur, de la forêt au jardin » avec Alain Persuy

Comme cela était prévu, Alain Persuy est venu hier (lundi 11 août) pour faire connaissance avec l’Arboretum du Chêne-Vert et discuter de la future conférence de mai 2015.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le courant est très bien passé entre Alain Persuy, l’Arboretum et ses habitants, donc « marché conclu », il sera notre conférencier pour mai 2015 ! M. Persuy s’est montré très à l’écoute de nos attentes et capable d’adapter son discours à ce lieu bien particulier : ses connaissances, ainsi que sa conception de la nature et de l’environnement nous promettent donc une conférence très intéressante et très en accord avec le Chêne-Vert !

au fil du temps fêtes

JE M’EN FRICHE !!!

Alain Persuy, notre possible conférencier pour 2015, nous a fait cadeau de ce texte que lui a inspiré le site de l’Arboretum. Rencontré lors d’une conférence à Tusson, Alain Persuy est auteur de livres (À la découverte de la France sauvage, Le coteau calcaire, La forêt naturelle…) , photographe, et il est chargé de l’environnement au CRPF.

Nature, mon amie, ma compagne, qui de mes chemins ombrage les parcours, aux heures premières du jour, aux annonces pâles du crépuscule, je m’en friche !!! mal habillée ou mal peignée, tes cheveux fous mêlant la  ronce et l’églantier, la graminée et la  fleur sauvage, qui pourrait nier ta beauté ? Nature, ma confidente, qui ne juge ni ne méprise, mal réveillée, mal apprêtée, si loin des apparences et des fanfares, que tu ne sois pouponnée, maquillée, je m’en friche, le sais-tu ?

J’aime tes espaces spontanés, ces rêves de libre expression, opiniâtres, mal éduqués, refusant la mesure et la norme, la règle et la machine, et qui de l’homme n’ont besoin pour perdurer.

Derniers continents à la fragile virginité, jungles miniatures, que le poète sans doute apprécie plus que le scientifique ; les heures n’y sont comptées, les jours n’y sont relevés, les nuits n’y sont explorées : le petit peuple de plumes, de poils, et d’écailles s’y ébat en toute quiétude, sans nulle autre préoccupation que d’être. L’ombre et la lumière s’y marient aux rosées du matin,  et les parfums indisciplinés s’insinuent au creux des secrets végétaux. C’est un univers de calme et de mousses, d’épines et de nids cachés,  dont les pierres  sont les montagnes et les coulées de l’animal, les vallées.

Partout la vie y palpite,  se coule, s’insinue, se cache : les branches s’entendent pour y tracer des frontières vigilantes et murmurer à ses habitants, qui s’en vient les frôler. L’écho emmène sur ses épaules tendres les rires et les larmes, les soucis et les questions, les épand sur les mailles dispersées du manteau dont il se vêt ; dans ce pays de sauvagerie repose notre  chance de guérisons, le possible de notre respiration.  Qui connait ce monde à part, cet autre temps, parallèle à celui qui s’étourdit de sa course folle ? la friche est un trésor dont chaque pépite brille de mille feux pastels, qui n’est inutile que dans l’esprit de ceux qui sont aveugles à la dimension du mystère.

Que tu n’aies de valeur marchande, justement, je m’en friche. C’est là toute ta gloire et ta raison,

Ton élégance et ton irremplaçable quête.

 Que sur la Terre bétonnée vivent encore longtemps tes magies rebelles et sans papiers.

 

Alain Persuy

au fil du temps fêtes

Images fête 2014

le compte-rendu de la fête en images par Carmelina